Skip to content

24h de Montreal 2011 … pfffiou !

24/05/2011

Vendredi passé, on s’est entassé dans la voiture, les enfants, Eirene, ma maman et moi. Entre 60 orages, et apres avoir mangé un bout à Saint Alban, on a passé la frontière. Il était 21h.
Pour les parents présents dans la salle, ils sauront que ça prend du temps de voyager en famille. Il faisait chaud, un peu lourd et puis on est arrivé à Montréal où il faisait encore un peu plus chaud. Les enfants commençaient en avoir un peu marre. Les grands aussi. Dodo a 23h00 pour se réveiller a 7h du matin. Ballade pour acheter du pain et des croissants, puis course jusque l’atelier 7070 pour les 24h Bandes Dessinée de Montreal. J’ai fait ça.

Ah oui la contrainte c’était ça (nom de djeu!!!) :

Vous avez 24h pour réagir à ce texte et produire une bande dessinée de 24 pages (22 pages + couverture & dos de couv.) ou 24 secondes d’animation (générique inclus) :
« Quant à savoir s’il existe le moindre principe moral qui fasse l’accord de tous, j’en appelle à toute personne un tant soit peu versée dans l’histoire de l’humanité, qui ait jeté un regard plus loin que le bout de son nez. Où trouve-t-on cette vérité pratique universellement acceptée sans doute ni problème aucuns, comme devrait l’être une vérité innée ? La justice et le respect des contrats semblent faire l’accord du plus grand nombre ; c’est un principe qui, pense-t-on, pénètre jusque dans les repaires de brigands, et dans les bandes des plus grands malfaiteurs ; et ceux qui sont allés le plus loin dans l’abandon de leur humanité respectent la fidélité et la justice entre eux. Je reconnais que les hors-la-loi eux-mêmes les respectent entre eux ; mais ces règles ne sont pas respectées comme des Lois de Nature innées : elles sont appliquées comme des règles utiles dans leur communauté ; et on ne peut concevoir que celui qui agit correctement avec ses complices mais pille et assassine en même temps le premier honnête homme venu, embrasse la justice comme un principe pratique. La Justice et la Vérité sont les liens élémentaires de toute société : même les hors-la-loi et les voleurs, qui ont par ailleurs rompu avec le monde, doivent donc garder entre eux la fidélité et les règles de l’équité, sans quoi ils ne pourraient rester ensemble. Mais qui soutiendrait que ceux qui vivent de fraude et de rapine ont des principes innés de vérité et de justice, qu’ils acceptent et reconnaissent ? »

John Locke, Essai sur l’entendement humain (1690)
Tiré du bac philo 2009, ES

Publicités
2 commentaires leave one →
  1. François Dk permalink
    24/05/2011 10:35

    Terrible ces 24 pages…. Bravo !

  2. Rémi Lucas permalink
    25/05/2011 9:20

    Contrainte à la con !
    Bravo pour ton endurance !
    Tes pages sont très réussies !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :